Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Actus


Répétition publique

1516406400

2811

Au foyer à Marminiac

 
Vendredi 19 janvier – 19h
avec La Cie Process
 

Résidence(s) Annuelle(s) | Faits et Gestes

Résidence(s) Annuelle(s)



Depuis 2012, la Communauté de Communes Cazals-Salviac met en place avec le soutien de la DRAC Occitanie et  la complicité de Faits et Gestes l’accueil d’une équipe artistique en résidence sous la forme d’un appel à projet annuel, diffusé en mai. Un comité de pilotage sélectionne un projet début septembre, pour la saison à venir. 
Une attention particulière est portée aux projets qui font écho à l’identité culturelle du territoire ; c’est à dire la relation entre danse, arts plastiques et audiovisuels. Au-delà de la qualité de la recherche et du projet artistique qui l’anime, l’équipe sélectionnée doit pouvoir mener des projets de médiation et de rencontre avec les publics.
Accueillir, c’est élargir le champ des formes d’expression artistique en présence sur le territoire, favoriser l’accompagnement des pratiques artistiques par des professionnels et multiplier les occasions d’échanges et de rencontres entre la population et les artistes.
 
Résidence avec MARTIN LE GALL
La Chose Étrange d’Aimer

Martin Le Gall, réalisateur de cinéma, était accueilli en 2016/2017 pour son projet de spectacle la chose étrange d’aimer.

Quatre interprètes aux profils complémentaires (Arts du cirque, de la rue, de la musique, de la danse, du théâtre et du cinéma) proposent une relecture-spectacle autour de L’Ecole des femmes.

La pièce narre les aventures d’une équipe de film qui prépare une adaptation de l’œuvre de Molière, en un film foutraque et poétique.

Autour de ce projet, de nombreuses actions de médiation ont été menées, notamment à la maison de retraite et au collège de Salviac, ainsi qu’auprès des danseuses amateurs de Faits & Gestes.

La création avance petit à petit, et la Communauté de Communes a décidé de poursuivre l’accompagnement de ce projet, dont une étape de travail a été présentée au festival de Cinéma de Gindou.

L’équipe sera ainsi accueillie pour une nouvelle période de travail au Foyer du 23 au 28 octobre 2017. Les élèves de 3ème du collège de Salviac seront conviés à une répétition publique.

 

Dossier complet du projet à télécharger ici 

Première de La Chose Étrange d’Aimer le Samedi 31 mars 2018 à 21h à la salle de Gindou

Teaser vidéo ICI

 

« D’apparence foutraque, mais délibérément pluridisciplinaire, le spectacle mêle des numéros de cirque sans crier gare, du théâtre du bout des lèvres, du cinéma qui se moque de lui-même, de la danse et des chansons sous le coude.

Bref, l’ambition de notre spectacle est d’interroger, de remettre en jeu, la modernité d’une oeuvre écrite en 1662. Comme si on secouait le cocotier, pour voir si l’arbre produit encore des fruits !

Ben oui : Est-ce encore utile de parler aujourd’hui, en 2017, de la violence faite aux femmes ? Du consentement mutuel comme un préambule indispensable à l’amour entre deux êtres ?

De l’accès à la lecture, à la culture comme urgence vitale pour être libre ?

Et des religions qui prétendent apaiser l’âme mais qui peut être, au bout du compte, la dérèglent de la plus belle manière ? Plein les mirettes qu’on va vous en mettre. » Martin Le Gall

 

Ecriture, conception et mise en scène : Martin Le Gall / Interprétation : Charlotte Castellat, Ignacio Herrero Lopez, Martin Le Gall, Oliver Miraglia

Soutiens : La Communauté de Communes Cazals-Salviac, la Grainerie, l’Espace Bonnefoy et le Théâtre Jules Julien

 

 

Résidence 17/18 avec LA MENAGERIE
La Marche Universelle
 

La Ménagerie est un collectif d’artistes et techniciens réunis autour de la pratique du cinéma d’animation. En résidence permanente à l’Usine (Centre national des arts de la rue et de l’espace public Tournefeuille / Toulouse Métropole ) depuis 2008, La Ménagerie a dès ses débuts, dans un souci de sensibilisation du plus grand nombre, développé le tournage dans l’espace public de films d’animation en y associant les passants.

La marche universelle ne déroge pas à la règle ; il s’agit d’une performance, le tournage d’une séquence chorégraphique et participative, invitant le spectateur à se jouer de la temporalité du réel.

La marche universelle réunit hommes, femmes et enfants au sein d’un même corps, dans un même mouvement.

Le film réalisé en « stop motion » (image par image) donne ainsi à voir un personnage universel, composé d’une multitude de singularités, qui traverse, sur un tracé panoramique, les lieux dans lesquels il évolue. En somme, une performance chorégraphique à 12 personnes / seconde.

Autour de ce projet, qui sera réalisé avec différents publics et dans différents espaces, le collectif proposera des ateliers de sensibilisation autour du cinéma d’animation, notamment auprès des élèves du collège de Salviac. Il participera également aux journées d’Education Artistiques et Culturelles proposées aux écoles lotoises en partenariat avec l’ADDA du Lot et la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale.

L’équipe est composée de 5 personnes : Cyril Maddalena, réalisateur et opérateur prise de vue ; Romain Blanc-Tailleur, animateur ; Joanna Jéquier, coordinatrice et chargée de l’accueil des participants ; Sebastien Lhermitte, régisseur ; Claire Ledru, plasticienne et graphiste.

 

Une première rencontre avec la Ménagerie aura lieu le Vendredi 1er décembre 2017 à 19h au Foyer

Présentation du projet en vidéo ICI

 

 

 

ACCUEILS-STUDIO
Quatre à cinq équipes artistiques sont accueillies chaque saison en résidence courte, d’une à deux semaines, en « Accueil-Studio ». Elles sont invitées à présenter, en fin de résidence, une étape de leur travail, sous la forme d’une répétition publique. Une façon pour la Cie Divergences de partager sa chance de disposer d’un lieu de travail, une façon pour l’association Faits & Gestes de soutenir la création contemporaine, et une façon pour la population locale de découvrir le spectacle vivant d’aujourd’hui.
Les répétitions publiques sont gratuites et ouvertes à tous. Elles sont suivies d’un « pot » qui permet de prolonger le temps de discussion et d’échanges.
Les compagnies ou artistes qui souhaitent bénéficier de ce dispositif doivent adresser leur demande avant le 21 juin de l’année n pour une programmation des « Accueils-Studios » à n+1.
 
SAISON 17/18 
 
See you soon
Les Gens-Charles / Charlie-Anastasia Merlet & Benjamin Forgues
En accueil-studio du 30 septembre au 7 octobre
Répétition publique le Samedi 7 octobre à 18h30
 

Avec leur nouvelle création, Charlie-Anastasia Merlet et Benjamin Forgues poursuivent leur dissection de l’amour et de la vie à deux. Après avoir mis en scène leurs émois et tribulations de couple dans La Gêne et la Joie(spectacle accueilli à Cazals en 2017 / programmation « l’Art s’invite chez vous »), ils abordent ce qui précède cet état : le célibat.

Construit en deux soli et un duo, See You Soonest un spectacle en trois étapes. Répétés à l’identique, ces solos se superposent, formant un duo qui permet de décrypter les liens jusquelà invisibles qui se tissaient entre eux.

À travers cette création, La Cie Les Gens Charles affirme sa singularité, toujours sur le fil tendu entre danse et narration, retenue et excessivité.

 

Conception, Chorégraphie, Interprétation : Benjamin Forgues & Charlie-Anastasia Merlet / Musique : Jérémie Guiochet / Scénographie & Lumière : Klarys Delchet / Administration : Alice Normand

Coproduction : La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie | Soutiens : DRAC Occitanie, Région Occitanie, Ville de Toulouse, Conseil Départemental Haute-Garonne et Spedidam (en cours) | Accueil en résidence : La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie, L’Agora Montpellier Danse, CIAM la Fabrique – Université Toulouse Jean Jaurès, Foyer de Marminiac / Faits et Gestes, Centre culturel Le Moulin à Roques-sur-Garonne.

 
 
Bolando, roi des Gitans
Cie d’Acétés / Cédric Brossard
En accueil-studio du 16 au 21 octobre
Répétition publique le Vendredi 20 octobre à 19h
 

« Désireux de confier l’écriture du texte de notre nouvelle création à Gustave Akakpo, nous ne lui avons imposé aucune contrainte de thème. Nous lui avons seulement demandé d’écrire pour une équipe artistique, forts de la conviction que nous partageons de nombreux points de vue, tant sur les formes théâtrales que nous défendons que sur une approche de certains faits de société.

Le projet pharaonique de « boucle ferroviaire » reliant Abidjan à Cotonou et Lomé en passant par Ouagadougou et Niamey qui a été « confié » à l’industriel français Vincent Bolloré, s’est imposé à nous : à travers ce chantier ambitieux, il est possible pour nous d’aborder de nombreux thèmes chers à l’équipe de création.

Finalement, découvrant plus avant les détails de cette entreprise, ses incidences ainsi que la personnalité de ses principaux protagonistes, un genre s’est imposé à nous : le Western ! »

Cédric Brossard

Texte : Gustave Akakpo / Mise en scène : Cédric Brossard / Avec : Pierre-Jean Rigal , musicien ; et Olivier Ho Hio Hen, Kader Lassina Touré, Paola Secret, Josiane Térémé, comédiens / Technique : Etienne Morel / Administration : La Cuisine

Coproduction : La Scène Conventionnée Théâtre et Théâtre Musical / Théâtre de l’Usine Saint Céré, le festival l’Univers des Mots à Conakry en Guinée, l’Institut Français du Burkina Faso | Soutiens : Théâtre de Cahors et les Docks, SMAC du Lot ; Services culturels du Grand Figeac ; ADDA et DSDEN du Lot. La Cie d’Acétés est soutenue par la Communauté de Communes Cazals-Salviac, le Département du Lot, la Région Occitanie et la DRAC Occitanie au titre de « l’aide au projet », le CNL et la SPEDIDAM. Le Foyer s’ouvre naturellement aux projets de la Cie d’Acétés, implantée à Marminiac.

 
 
Hiver
Cie Process / Marielle Hocdet et Matthieu Cottin
En accueil-studio du 8 au 20 janvier
Répétition publique le Vendredi 19 janvier à 18h30
 

A travers la pièce Hiver, Matthieu Cottin et Marielle Hocdet poursuivent leur recherche autour de la saison et créent le deuxième volet d’un diptyque chorégraphique. Choisissant de se relier à des hivers extrêmes, presque fictionnels, ce duo sera comme un déplacement en pente continue, une danse paradoxale faisant écho au froid ambivalent qui tour à tour acère ou endolorit les muscles et les pensées. Un jeu hivernal au croisement de l’archaïque, du voyage et du rêve qui invite aussi à ralentir, au silence. Les danseurs abandonnent leur mouvement dans les flux d’une traversée solidaire, empruntent parfois à l’animalité dans ce qu’elle a de brut et de doux.

 

Conception et interprétation : Marielle Hocdet et Matthieu Cottin / Regard extérieur : en cours / Lumière : en cours

Coproduction : Les Bazis / La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie (en cours) | Soutiens : Lieu-Commun, Théâtre Le Vent des Signes Toulouse, Espace Job, Faits & Gestes (accueil-studio au Foyer à Marminiac), Ville de Toulouse.

 

 

Mémoire Vive
Cie Empreintes / Clémence Baubant
En accueil-studio du 6 au 11 novembre et du 22 au 27 janvier
Répétition publique le Samedi 27 janvier à 18h30
 

« Mémoire vive sera un dialogue entre le corps, la voix et la vidéo. Le corps devient ici témoin de la plasticité de l’esprit.

Les voix off seront des témoignages, souvenirs d’exils recueillis dans le cadre d’un projet collaboratif réalisé en 2016. A partir de ces entretiens, nous tisserons une trame sonore et vidéo sur laquelle le solo chorégraphique viendra se construire. Aux récits en filigranes, la danse viendra raisonner tantôt en écho, tantôt en contrepoint et tantôt en synergie.

Les oscillations entre le récit de la voix et l’abstraction du corps, inviteront le spectateur à imaginer, à dérouler la bobine et à convoquer ses propres souvenirs. Par ce dispositif, je cherche à stimuler autant la mémoire que l’imaginaire. Car il s’agit bien de cela. Partager la possibilité d’imaginer ensemble, à travers le prisme du corps. Comprendre comment le danseur met en mouvement ses idées et secouer in fine, le mouvement de la pensée. »

Clémence Baubant

Conception et interprétation : Clémence Baubant / Design sonore : Yannick Berbié / Voix off : entretiens réalisés par Gaëlle Berthomé / Création vidéo : Gaëlle Berthomé et Orin Camus / Création lumière : Marion Jouhanneau

Coproduction : Théâtre des Mazades Toulouse / La Brique rouge Toulouse / L’Atelline / Festival danses et continents noirs | Soutiens : Ville de Muret / Région Occitanie / Conseil Départemental HauteGaronne / Ville de Toulouse / SPEDIDAM/ CND Pantin / Faits & Gestes (accueil-studio au Foyer à Marminiac)

 

 

Ayo Aya / une légende marine à partir de 8 ans
Cie Tintalada/ Laure Cecilio et Hélène Pimont
En accueil-studio du 26 mars au 7 avril
Répétition publique le Samedi 7 avril à 18h30
 

Ayo Aya est un conte mêlant théâtre d’ombres, d’objet, jeu masqué, musique... Deux conteuses viennent porter l’histoire de la vie d’un port qui se colore de chants, de tambours et de théâtre. Les conteuses écoutent le vent de la mer et offrent au spectateur en sons et en images la trace de ce qu’elles ont décodé…

A travers cette légende portuaire, Laure et Hélène questionnent le rapport hommes-femmes, mais il est aussi question d’écologie…

Ayo Aya, en hébreu, il était une fois…

 

Ecriture, conception et interprétation : Laure Cecilio et Hélène Pimont / Aide à la mise en scène : Emmanuelle Bonmariage / Scénographie : les Passeurs de rêves

Soutiens : La Fédération Wallonie Bruxelles / le Bij (Bureau International d’aide à la Jeunesse) / Le Centre Culturel de Chênée – Belgique / Le Centre Culturel d’Engis – Belgique / Même sans le Train

 
 
FM
Lucía Soto
En accueil-studio du 19 au 29 avril 
Répétition publique le Vendredi 27 avril à 19h
 

FM se veut la recherche d’un décalage entre l’action et son utilité, l’utilisation d’objets en dehors de leur contexte, de mots vidés de leur sens. L’utilitaire devient ainsi inutile ; les actions sont décontextualisées, privées de leur origine.

FM manifeste les contradictions et les antagonismes entre la nature et les constructions humaines, entre le corps et l’objet, et trouve dans ces relations des formes hybrides, des nouveaux corps, désacralisés et affranchis du Féminin et du Masculin.

FM est née de la rencontre de Lucía Soto, performeuse et de Morgan Roggy, DJ/ compositeur. Lui enregistre, décale et mélange en live les sons qu’elle produit à l’aide d’une radio. Elle, attachée à cette même radio, traverse des corps étrangers par un rituel de transformation physique vers un corps sans genre, hors-cadre, à côté de la plaque.

 

Idée et interprétation : Lucía Soto / Musique : Morgan Reggy / Lumière : Noemi Goy

 

« Les Petits Producteurs » (vins et produits régionaux à Cahors), « Aromatiques Tropicales » (épices et condiments du monde entier) et « le Pech de l’Abeille », brasserie artisanale aux Arques contribuent à la convivialité des temps de répétitions publiques. Merci à eux !

Bouton Play/Pause
/
Barre d'outils