Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Pratiques amateurs | Faits et Gestes

Pratiques amateurs



Saison 18/19
 

Ateliers chorégraphiques réguliers, stages ponctuels et projets de création avec des artistes professionnels sont proposés aux publics amateurs. Que vous ayez déjà une pratique de la danse contemporaine ou que vous soyez novices, l’une ou l’autre de ces propositions pourra vous intéresser.

 

 

 

ATELIERS RÉGULIERS
 
ATELIERS CHORÉGRAPHIQUES AVEC VIOLETTE GUILLARME
 
Lieu : le Foyer
Dates : les vendredis 21/09, 12/10, 16/11, 21/12/2018 ; 11/01, 15/02, 29/03, 12/04, 10/05 et 07/06/2019
Horaires : de 19h30 à 22h30
Tarifs (inscription à l’année) : 150 € / an (+ 20 € d’adhésion annuelle à Faits & Gestes)
 

Un vendredi par mois, Violette Guillarme propose un temps de pratique où chacun peut aiguiser sa conscience corporelle, enrichir son langage physique, et développer sa créativité par un travail de mémorisation, d’expérimentation ludique, et d’écriture chorégraphique. Les participants seront amenés cette année à développer le projet « Danse à la carte », un dispositif de création performative, ludique et interactif.

 
Formée à l’ENMD d’Annecy puis au CDC de Toulouse (où elle rencontre entre autres Louise Burns, Heddy Maalem, Patricia Ferrara, Rita Ciofi, Marco Berrettini…), Violette Guillarme débute sa carrière d’interprète avec la Cie Carpe Diem (Corine Voisin) avant d’intégrer la Cie Divergences pour les créations de 2+1=MD (2002), Aquarium (2003), et in2 U (2004) tout en continuant à se former notamment au CND de Lyon. En 2010, elle s’installe dans le Lot et renoue avec la Cie Divergences : elle donne de nombreux ateliers d’éducation artistique, elle est interprète et assistante de Richard Nadal dans les jeunes filles et la mort en 2011 et crée avec Dominique Guth Elle est là en 2012. Elle travaille également pour la Cie Monsieur K d’Annecy et collabore avec Christophe Merle, metteur en scène des Voix du Caméléon pour la création de Pierre & Léa en 2014.
 

 

 
ATELIERS ALEXANDER AVEC DOMINIQUE GUTH
 
Lieu : le Foyer
Dates : les samedis 20/10, 24/11, 15/12/2018 ; 19/01, 16/02, 09/03, 06/04, 11/05 et 15/06/2019
Horaires : 10h30/12h30 et 14h/17h
Tarifs : 20 € / atelier (+ 20 € d’adhésion annuelle à Faits & Gestes)
 
Dominique Guth vous propose de découvrir la Méthode F.M. Alexander en mettant à disposition des « outils » permettant une meilleure appréciation sensorielle, que vous soyez danseur ou non. Avoir une perception plus fine de notre structure corporelle, prendre conscience des habitudes posturales indésirables, déceler les tensions, améliorer la manière dont nous nous servons de notre corps dans des gestes quotidiens tels que : s’asseoir, marcher, se lever…
 
En 1990, Dominique Guth fonde avec Richard Nadal l’association Faits et Gestes, qui s’attache à développer la danse contemporaine en milieu rural à travers des actions de formation, de création (avec la Cie Divergences), et de diffusion de l’art chorégraphique (avec l’organisation des « Encontres » Chorégraphiques de Cazals, de 1995 à 2002). Durant cette période, elle suit des stages de danse contemporaine avec Agnès Dravet, Anna Rodriguez, Pedro Pauwels, Georges Appaix, Laura Scozzi, Olga Mesa, Muriel Corbel; de pédagogie avec Denise Blanc Raillard et Marcelle Bonjour; de méthode Alexander avec Katja Cavagnac.
 

 
STAGES DE WEEK-END
 
 
STAGE DE WEEK-END AVEC MARLENE ROSTAING : « J’vais voir si j’y suis ! »

 
Lieu : le Foyer
Dates : Samedi 26 et dimanche 27 janvier 2019
Horaires : 10h30 / 13h et 14h / 16h30
Tarif : 50 € le stage  (+ 20 € d’adhésion annuelle à Faits & Gestes)

Dans le prolongement de la représentation de son solo Tragôdia ou Thésée moi ! à l’Arsénic le vendredi 25 janvier, Faits & Gestes propose un stage de week-end pour découvrir le travail de Marlène Rostaing, danseuse et chorégraphe.

 

Une approche organique et ironique
Je ne cesse de questionner la danse contemporaine et sa dramaturgie. 
Mon écriture chorégraphique se nourrit de l’improvisation, de la performance vocale, de la voix et des mots.
La danse me permet une liberté sans mesure, celle du corps et de ce qu’il a à dire. Elle est le pont entre ce qui se voit et ce qui s’entend, des os jusqu’aux cordes vocales. 
Je travaille le mouvement en fonction des histoires que j’invente. 
Je travaille à danser ma vie, une nécessité de faire et de dire.  
Je travaille à faire naître un langage : celui qui éveille en profondeur les capacités à transcender les acquis, les formatages, à pousser une réflexion profonde sur la liberté d’être et d’agir en tant que femme et être humain. 

Faire parler les oubliés, faire danser les morts, inventer un théâtre de l’absurde qui se danse, qui se bouge et qui se crie pour ne pas succomber au chaos et sourire devant lui.

« J’vais voir si j’y suis ! » est un atelier d’improvisation en danse et performance vocale. Je cherche à transmettre de solides outils techniques, à travailler ce que j’appelle la puissance de la présence, la liberté d’expression avec la voix également, j’invite à maîtriser la folie de chacun au service de la création artistique, de gagner en précision du mouvement, de la parole, et surtout de gérer le temps et la dramaturgie de l’instant. Des exercices issus de l’apprentissage Butô, permettront de centrer l’énergie, de déployer le mouvement à partir du centre, d’être dans une hyper concentration, éveiller tous les sens. Petit à petit, il s’agit de prendre conscience de ce que l’on donne à voir, à entendre, dans quel espace et en combien de temps. « J’vais voir si j’y suis ! » c’est danser avec ce qu’on est, s’organiser techniquement pour aller plus loin, vers une danse singulière, une danse libre et assumée, c’est sortir des sentiers battus! Marlène Rostaing

Marlène Rostaing, danseuse et chorégraphe, commence en 1994 le théâtre à Lyon, obtient un DEUG en Art du Spectacle section Théâtre à l’Université Paris 8, puis entre à l’École Marcel Marceau où elle découvre le mime corporel. Acrobate, elle suit la formation professionnelle à l’école de cirque Le Lido à Toulouse et, en parallèle, les cours de danse contemporaine au centre de danse James Carles. Au fil des ans, elle continue sa formation en danse, en théâtre, en improvisation, en chant… Elle sera interprète pour Jean Marc Heim, Joëlle Bouvier, Josef Nadj, Aurélien Bory, Lali Ayguadé, Phia Ménard, fera de nombreuses performances improvisées voix et danse avec divers musiciens-nes, sera dramaturge metteur en scène chorégraphe pour d’autres cies en cirque danse et théâtre. La Cie Marlène Rostaing voit le jour en 2016. Elle crée Le Bal et Tragôdia ou Thésée-moi!, les deux premiers volets d’une trilogie sur son héritage de féminité.

 


 

 

« CRÉER SON SOLO » AVEC VIOLETTE GUILLARME

 

LIEU : Le Foyer à Marminiac

HORAIRES : 11h – 13h / 14h – 17h

DATES : 8 & 9 décembre 2018 ; 30 & 31 mars 2019 ; 22 & 23 juin 2019

TARIF : Adhésion annuelle à Faits & Gestes (20 €) + 90 € pour les 3 week-ends

 

Durant trois week-ends, Violette Guillarme propose à chaque participant d’expérimenter le principe développé avec « Danse à la carte » sur la création de son propre solo.

Ces trois week-ends sont ouverts à toute personne ayant un atout, une idée, un talent, une spécificité, ou rien de tout ça, mais au moins une envie de fabriquer, et d’interpréter.

 


 

(RE) CRÉATIONS

 

 

 

LA « PLANETARY DANCE » D’ANNA HALPRIN

avec Marielle Hocdet et Matthieu Cottin (Cie Process), Mathilde Olivares (Cie zzz)

En partenariat avec l’ADDA du Lot : projet interdépartemental « dansons les œuvres »

 

La Planetary Dance est une danse participative créée par Anna Halprin dans les années 80. Se pratiquant comme un «rituel contemporain» pour une communauté éphémère, elle se danse souvent dans plusieurs endroits du monde simultanément. Elle repose sur un dispositif spatial et rythmique simple permettant à chacun d’y prendre part et de la faire exister. Les participants sont invités à former trois cercles concentriques via la marche, la course et la danse. Un musicien improvisateur donne la pulsation et soutient ce mouvement collectif.

La transmission est centrale dans la Planetary Dance : plusieurs ateliers préparatoires seront menés par des « ambassadeurs » qui auront eux-mêmes suivi un atelier avec Marielle Hocdet afin de vous transmettre cette danse. Le 13 avril, tous les participants (que nous espérons nombreux) se retrouveront pour faire exister cette Planetary Dance.

 

CALENDRIER :

Atelier pour ambassadeurs (professeurs de danse, enseignants…) avec Marielle Hocdet :

– Samedi 16 février à Soulomès

– Dimanche 17 février à Cahors

Atelier chorégraphique pour ambassadeurs avec Matthieu Cottin et Mathilde Olivares :

– Samedi 16 mars à Moissac (82)

Restitution régionale avec les ambassadeurs (rencontre inter-départementale « Dansons les oeuvres ») :

– Dimanche 17 mars à Moissac (82)

Transmission par les ambassadeurs à leurs publics (élèves, danseurs amateurs et tout public) :

– Samedi 6 avril et dimanche 7 avril

 

Restitution départementale (finalisation du projet, ouvert à tous les curieux, participants ou spectateurs) :

– Samedi 13 avril à l’Ostal / Rampoux à 17h

 

 


 
« THE WAY THINGS GO » DE JEFTA VAN DINTHER
Projet « Danse en amateur et répertoire », pour un groupe constitué
 

Sur une proposition de Sylvain Huc, un groupe de 7 danseuses amateurs reprendra un extrait de la pièce créée par Jefta Van Dinther en 2009, dans le cadre du dispositif « Danse en amateur et répertoire » du Centre national de la danse à Pantin.

The way things go s’inspire du travail éponyme des plasticiens suisses Peter Fischli et David Weiss, et utilise le principe d’une réaction en chaîne chorégraphiée au millimètre. S’y succèdent des mini-catastrophes de corps qui se jouent de la gravité, y cèdent, y résistent par le seul contact physique. Les corps éprouvent toutes les nuances de poids, de brutes à délicates. C’est donc une longue séquence où le temps s’écoule très différemment mais ne rompt jamais le fil d’une action continue, parfois à peine perceptible.

La pièce sera transmise par Naiara Mendioroz, interprète de la création originale, à travers 40 heures d’ateliers. Elle sera présentée localement, en partenariat avec les Ateliers des Arques et/ou la Maison des arts Georges et Claude Pompidou à Cajarc ; mais également au cours de la rencontre nationale « Danse en amateur et répertoire » au CND à Pantin les 24 et 25 mai 2019.

Le groupe constitué pour l’occasion suivra également un parcours d’action culturelle en partenariat avec La Place de la Danse, CDCN de Toulouse Occitanie, la Saison Culturelle Cazals-Salviac, les Ateliers des Arques et la Maison des arts Georges et Claude Pompidou à Cajarc.

 


 

 

 

 

 

 

Bouton Play/Pause
/
Barre d'outils