Veuillez patienter pendant le chargement de la page.

Sylvain Huc | Cie Divergences

Sylvain Huc



Après une formation universitaire en histoire et histoire de l’art où il achève un essai d’anthropologie politique en histoire grecque autour de « Bestialité, sauvagerie et sexualité féminine en Grèce classique », c’est de manière abrupte et inattendue que Sylvain Huc découvre la danse contemporaine. Il intègre alors la formation du CDC de Toulouse en 2003.

Après un parcours d’interprète (Richard Nadal, La Zampa, Coraline Lamaison, Laura Scozzi…) il prend la direction de la compagnie Divergences en 2014.

 

Son travail se caractérise par une approche avant tout physique et très attachée au corps plus qu’à la danse proprement dite.

Sa première création, Le Petit Chaperon Rouge, pièce jeune public, jouée 250 fois en France et en Europe pose les bases d’un travail chorégraphique singulier qui privilégie le corps, ses états, sa consistance en interaction très forte avec le son et la lumière. Rotkäppchen, déclinaison adulte du même conte meurtrier, poursuit l’exploration de ce travail charnel entre érotisme et cruauté. Vient ensuite Kapput, pièce pour quatre interprètes qui s’attache au motif de l’échec et du ratage.

Boys don’t cry en 2016, trio masculin qui a été présenté aux Hivernales lors du Festival d’Avignon explore le viril, ses injonctions, ses impasses et ses fragilités. Dans le prolongement de ce travail sur le masculin, Sylvain Huc crée Gameboy la même année avec un groupe d’étudiants Toulousains lors d’un laboratoire de recherche. Ce projet à la fois pédagogique, participatif et artistique acquiert aujourd’hui une dimension internationale en s’exportant et en intégrant des étudiants étrangers.

En 2018, il crée Sujets pour le festival Montpellier Danse, quintette décisif et contemplation d’une nudité chorégraphique autant que plastique. S’il place bien le corps au centre de tous ses travaux, Sylvain Huc aime le mettre en relation avec un environnement délicat ou brutal. Il crée ainsi un tissu de sensations et d’émotions avec lequel le corps se déploie tour à tour savant ou sauvage. Son futur solo, LEX sera présenté à Roubaix lors du festival Le Grand Bain en mars 2019.

 

Parallèlement à son activité d’interprète et de chorégraphe, il assure de nombreuses interventions en milieux scolaire et psychiatrique et anime régulièrement des ateliers à destination d’amateurs autour des questions liées à l’improvisation, l’interprétation et la création.

 

Sylvain Huc est soutenu au sein du réseau des Centres de développement chorégraphique, en particulier par ceux de Strasbourg (Pôle Sud), Roubaix (Le Gymnase) ou Avignon (Les Hivernales) et Toulouse grâce auquel il bénéficie de l’accompagnement du réseau européen [DNA] Departures and Arrivals. Il a également été sélectionné par le réseau Aerowaves pour l’édition 2019 du festival de ce même réseau. Sylvain Huc sera artiste associé au CDCN de Roubaix (Le Gymnase) en 2020, 2021 et 2022.

 

La Cie Divergences est conventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Occitanie et par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et soutenue par le Département du Lot et la Communauté de Communes Cazals-Salviac.

 

boys-dont-cry--loran-chourrau162